Hoppla Lama

GOLDSIEBER - 2003

Description

Dans une mystérieuse vallée perdue de la Cordillères Andes, le volcan CHIMBORAZO gronde et menace les villages Quetchuas des environs. Quelques indiens courageux décident de grimper à son sommet avec leurs Lamas pour y faire des offrandes au bord du cratère et tenter d’apaiser la fureur des dieux.

Le sac en toile est rempli de jetons Rouges qui sont des galettes de maïs au piment pour nourrir les Lamas et leur permettre de porter leur lourde charge jusqu’au sommet. A chaque tour de jeu, le premier joueur déclare quelle est la condition de victoire du tour, soit, prendre en secret le plus et/ou le moins de jetons dans le sac, soit en prendre autant qu’un adversaire.

Puis tous les joueurs mettent leur poing fermé, contenant les jetons, au centre de la table et l’ouvrent en même temps. Le joueur qui a atteint l’objectif fixé avance d’autant de cases que de jetons qu’il a pris.

Celui qui a atteint le cratère trop tôt doit recommencer dès le début. En arrivant sur une case occupée, on fait reculer le précédent occupant. La partie se termine quand il ne reste plus de jetons dans le sac.

Celui qui a pris le plus de jetons avance de trois cases et celui qui en a le moins recule de trois (Un paysan Quetchua doit être économe et doit savoir rester humble !).

Le vainqueur est celui qui est le plus proche du Volcan... Merci ô grand Viracocha !

 


 

Spécifications

Joueurs : 2 à 6 Auteur : Roberto Fraga
Age : 7+ Illustrateur : Martin Meier
Durée : 30' Editeur : Goldsieber spiele (2003)
Téléchargez la règle Récompenses

L'histoire du jeu

J'ai toujours été très attiré par les civilisations Précolombiennes et mes nombreuses lectures, dont INCA, m'ont vite poussé a créer des jeux sur ce thème, mon préféré étant TZITZIMIL, mais il n'a jamais trouvé d'éditeur.

Mon premier objectif a été d'abord de créer un jeu pour une association Bretagne-Pérou, du nom de PACHAMAMA (la terre nourricière) et qui utilisait des éléments faciles a rassembler dans l'hypothèse où le jeu serait fabriqué dans les Andes et dont les ventes auraient servi a financer l'association, tels qu'un morceau de bambou, des capsules de soda en guise de pions, des haricots secs pour miser et un plateau Poncho.

L'idée était magnifique... mais un peu naïve!

Du coup le jeu est devenu YUPANQUI, un jeu de mise à poing fermé et de bluff familial simple. Il a même été primé au Concours de Créateurs de Boulogne-Billancourt en 2003, puis est devenu HOPPLA LAMA édité par Goldsieber.

Parlez-en

Conception du site : Frédéric Bazin